fbpx
Rentrée 2023 de Bayard Afrique
22/09/2023
Découvrez Tiémoko Sylla l’illustrateur de l’histoire « La grande dictée » 
03/10/2023

Découvrez Gloire Tchivongo l’auteur de l’histoire « La grande dictée »

Gloire Tchivongo, l’auteur du récit « Amis pour toujours » paru en mars 2022 dans le magazine Planète J’aime lire, revient avec « La grande dictée », l’histoire de septembre 2023 du même magazine. Dans cet article inédit, il nous parle de son métier et dévoile ses sources d’inspiration.

L’auteur : Gloire Tchivongo

  1. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis Tchivongo Gloire Wanief, Congolais de Pointe-Noire, la plus belle ville d’Afrique centrale. Je suis écrivain, poète et slammeur. J’écris pour partager au monde mes idées et mes convictions, mais surtout pour donner de la joie aux autres.

2. Qu’est-ce qui vous fait le plus plaisir quand vous écrivez des histoires pour enfant ?

Chaque fois que j’écris une histoire, je suis obligé de plonger dans mes propres souvenirs de la maternelle et du primaire. Et ce retour en enfance me permet de déployer toute mon imagination car lorsqu’on est enfant, nous n’avons aucune limite ! C’est un voyage très plaisant et j’ai la chance de n’avoir jamais quitté mon âme d’enfant.

3. Comment avez-vous imaginé les personnages d’Ivann, de Lessika et de Théo ?

Ivann et Théo, c’est moi. Je me suis inspiré de mon propre vécu au primaire et un peu au collège. Au primaire, j’étais très intelligent et timide comme Ivann, avec très peu d’amis. Mais au collège et jusqu’à ce jour, je suis Théo : celui qui met l’ambiance et s’amuse beaucoup … tout en restant intelligent ! Pour le personnage de Lessika, je me suis inspiré de ma sœur, tant pour son prénom que pour son attitude. Elle est très aimable, sociable et une bonne cheffe. Lessika m’a toujours soutenu et je l’aime beaucoup.

4. Comment avez-vous vécu l’école primaire ? Par exemple, comment se déroulaient les dictées ?

J’ai fait l’école primaire dans quatre villes différentes du Congo et j’ai eu des instituteurs et institutrices très gentils. Mais la dictée est une épreuve qui me faisait peur parce que je n’étais pas très fort en orthographe. Pendant la dictée, la maîtresse lisait un texte, phrase par phrase. Elle répétait une phrase au moins trois fois avant de passer à la suivante. Après la dictée, on faisait une séance de questions-réponses sur le texte et j’étais fort surcette partie-là !

5. Quelle était votre méthode pour avoir de bonnes notes en classe ?

Cela va paraître étrange, mais je n’ai jamais cherché à avoir de bonnes notes ou être premier. Je voulais juste apprendre des choses, beaucoup de choses. Alors je lisais tout ce que je trouvais : des journaux, des dictionnaires, des manuels… J’étais très attentif en classe, je retenais tout ce que la maîtresse ou le maître disait. Mais le plus important pour moi, c’est que je faisais tout ça en m’amusant. Je ne prenais pas l’apprentissage comme une corvée et je partageais mes connaissances avec les autres… comme Ivann !

Retrouvez « La grand dictée » et la rubrique « Ils ont imaginé l’histoire » dans le magazine Planète J’aime lire N°83 de septembre 2023, disponible en Côte d’Ivoire et dans 9 autres pays d’Afrique de l’Ouest et centrale. Découvrez la liste des points de vente ici.