fbpx
RECETTE DE CUISINE : MERVEILLES DE CARNAVAL
18/02/2022
Maitrise de la lecture: lancement de la 1ère édition du concours de lecture Planète J’aime Lire à voix haute
16/03/2022

MON ENFANT VEUT UN ANIMAL DOMESTIQUE, QUE FAIRE ?

Depuis un certain temps votre enfant réclame un animal de compagnie, peut-être un chien ou un chat. Bon soyons fous, un porc-épic ! Il veut un animal de compagnie parce qu’un camarade de classe en a un aussi ou peut-être qu’il en a vu chez les voisins. Mais vous vous posez des questions. Est-ce nécessaire ? Quel impact cela aura sur le comportement de l’enfant et la vie de famille ? Nous vous partageons dans cet article quelques pistes pour faire face au choix de votre enfant.

Bien étudier le choix et les motivations de l’enfant

Il est important avant de répondre à la demande de l’enfant, d’interroger ses motivations. Engagez la discussion avec votre enfant afin de savoir si cette requête est uniquement du suivisme ou s’il a un réel amour pour les animaux en général ou une espèce animale en particulier. Demandez-lui quel animal il veut et pourquoi, demandez-lui comment il se sentirai s’il avait un animal, ce qu’il pense que cela pourrait lui apporter. Les réponses à ces questions vous permettront de savoir s’il est nécessaire ou non d’offrir à votre enfant un animal de compagnie

Avant tout engagement, évaluez les risques…,

Avoir un animal domestique comporte un certain nombre de risques qu’il est important de mesurer avant de se lancer dans ce projet.

  • La charge financière et émotionnelle :

Un enfant peut être conscient des différentes actions à poser pour prendre soin de son animal de compagnie. Quoi que, il aura toujours besoin d’un adulte qui devra gérer toute la partie opérationnelle : hygiène et soins médicaux, nourriture, etc. Donc avant tout engagement, se rappeler que vous devrez, vous aussi, mettre la main à la pâte. Autre point à prendre en compte, c’est l’attention que demande l’animal. Pour cela, il faut bien veiller à ce que votre enfant ne se laisse pas submerger au point d’oublier certaines tâches à faire à la maison ou pour l’école.

  • Le danger pour la santé de l’enfant :

Votre enfant ou un autre membre de la famille peut avoir des allergies par rapport à certains animaux, une information que vous ignorez peut-être et c’est seulement en étant en contact avec l’animal que cela se saura. Aussi, certains animaux développent des maladies qu’ils transmettent aux humains, telle que la rage chez le chien. Vous devez alors vous assurer que l’animal que vous enverrez à la maison est totalement sain et ne fait courir aucun risque aux membres de votre famille.

… mais aussi aux avantages

Selon des études menées par des pédopsychiatres, les animaux peuvent avoir une influence positive sur le développement psychologique et psychomoteur des enfants dès la petite enfance (1 ou 2 ans).

  • L’apport affectif :

L’animal deviendra le parfait confident pour l’enfant car il ne juge pas, aussi un grand soutien affectif grâce aux câlins et jeux qu’ils feront ensemble. C’est aussi un déversoir émotionnel, il prendra sur lui toutes les émotions négatives et positives de votre enfant.

  • La responsabilisation :

L’enfant apprend à s’affirmer et à se responsabiliser en participant à l’éducation et au bien-être de l’animal. Sa confiance en lui et son autorité en sont renforcées. S’il est en âge de s’occuper seul de son compagnon, cette présence peut l’aider dans certains apprentissages comme le civisme en veillant à tout garder propre après le passage de son compagnon.

  • Le changement d’attitude de l’enfant :

Si votre enfant est agité, l’animal va l’aider à se canaliser. Le temps passé avec l’animal, par exemple un chat ou des pigeons, l’obligation d’en prendre soin va lui permettre de se focaliser, se fixer sur quelque chose, ce qui va l’aider dans les autres domaines. Les animaux tels que les chiens ont cependant l’effet inverse sur les enfants introvertis. Le chien est un animal qui attire l’attention, de plus son énergie débordante va pousser votre enfant à sortir de sa zone de confort et aller vers les autres.

  • La cohésion de la famille :

L’enfant ne sera pas seul bénéficiaire de la présence d’un animal à la maison. L’animal a aussi un effet bénéfique sur la famille en devenant un médiateur, un terrain neutre. Au fil du temps l’animal deviendra un projet commun, chacun va s’investir dans le bien-être de ce nouveau membre de la famille et deviendra une raison de se retrouver ensemble. Les chiens, les chats ou encore les lapins ont cette particularité de réunir la famille autour d’eux.

Dernières recommandations

Si les différents points précédents vous ont aidé à avoir une petite idée sur ce que vous gagnerez ou perdrez en adoptant un animal pour votre enfant, il n’en demeure pas moins que pour prendre cette décision, l’avis de chaque membre de la famille compte. En effet, que vous choisissiez de prendre un animal ou que vous fassiez le choix inverse, cela aura toujours un impact sur toute la famille. Il est donc important de consulter chaque membre de votre famille pour recueillir les avis et mieux orienter votre décision.

En attendant, nous vous conseillons, pour une lecture avec votre enfant, l’histoire d’un jeune garçon qui se lie d’amitié à un chimpanzé : Il faut sauver Enode Jacqueline David. A travers cette histoire, l’auteure nous partage aussi l’importance de la protection des animaux menacés d’extinction. En vente à 2000 FCFA à la FNAC et la Librairie de France d’Abidjan et sur notre boutique en ligne boutique.bayard-afrique.com